Ce samedi, l'Opéra national du Rhin ouvre ses portes... et les coulisses gratuitement !

Ce samedi, l’Opéra national du Rhin ouvre ses portes… et les coulisses gratuitement !

C’est un anniversaire qui mérite les trompettes : ce mois-ci, l’Opéra national du Rhin fête ses cinquante ans ! Un jubilé célébré en grande pompe avec une journée portes ouvertes le samedi 24 septembre. Une journée particulière, dans l’intimité de ce grand lieu de culture, qui se veut festif et ouvert au grand public avec des ateliers, des rencontres et des concerts gratuits pour les adultes… et les tout-petits !

« 50 ans d’audace, de créations, de redécouvertes. 50 ans de moments de grâce, d’émotions artistiques, de rencontres majeures. 50 ans, c’est l’âge de raison qu’atteint l’Opéra du Rhin en septembre 2022, qui n’était pas encore national en 1972 (mais le devint en 1997) »écrit l’Opéra national du Rhin (OnR), en ouverture de cette saison si particulière.

L’histoire qui se cache derrière est tout aussi importante : la 26 septembre 1972sous l’impulsion de plusieurs élus Strasbourg, Mulhouse et Colmar, l’Opéra du Rhin est créé. Un syndicat intercommunal qui a donné naissance à une institution qui devint rapidement l’une des plus importantes de Francerayonnant en Alsace d’abord, mais aussi jusqu’en Allemagne, en Suisse et à l’international. Une renommée mondiale qu’elle doit à la qualité de ses productions et de ses équipes.

Le projet d’origine ? Réunir les talents, les moyens, les théâtres et les différents orchestres de ces trois villes pour produire des œuvres de haut niveau, dans le domaine musical et chorégraphique. En 1997, l’Opéra devient également « national ». Aujourd’hui ? Elle témoigne de cinquante ans d’histoire, avec dans ses bagages “spectacles et enregistrements légendaires”, et plusieurs prix prestigieux. Une belle aventure qui n’est pas prête de s’arrêter.


Journée portes ouvertes : dans les coulisses d’un lieu unique

Le clou de cet anniversaire : la journée portes ouvertes. Pour les un peu curieux qui n’ont jamais franchi le seuil de l’opéra qui trône majestueusement place Broglie, cette journée de fête est l’occasion rêvée.

Pour ce samedi 24 septembre, l’OnR nous a concocté un joli programme, proposant, chose rare et incontournable, visites de l’Opéra et de ses coulisses ! Il y aura aussi des ateliers pour les enfants (découverte des métiers de l’opéra, des bébés danseurs, du chant, etc.), et même un atelier de confection de costumes… D’autres rendez-vous auront lieu tout au long de la journée : à 14h, Mathieu Schneider nous dira l’histoire de l’ONRtandis qu’en parallèle (toujours à 14h), Bruno Bouché donnera un cours d’initiation au yoga postural.

Verser un moment musicalon se laissera enchanter dès 11h, avec Inde de rêve par de nombreux compositeurs (un concert donné par l’Opéra Studio); et à 16h, par le Chœur OnR, qui résonnera des airs d’opéra des cinquante dernières années.

En bonus : des créations “non standard” à découvrir jusqu’en octobre

Loin de se reposer sur ses lauriers, l’OnR se renouvelle sans cesse, proposant toujours de nouvelles créations, s’associant à des artistes de renom et faisant confiance au talent de ses équipes artistiques et techniques. Pour cet anniversaire, il nous réserve trois spectacles ” extraordinaire “, à découvrir dans la magnifique salle de l’Opéra, jusqu’en octobre. La première – Jusqu’aux Lions – est une création mondiale que l’OnR a commandée à des artistes majeurs : le compositeur français Thierry Pécou, et la chorégraphe indienne Shobana Jeyasingh qui signe la mise en scène. Le duo donne vie au célèbre Mahabharata.

La deuxième création nous invite à déambulez dans dix opéras miniatures : Histoire(s) d’opéra (mise en scène par Émilie Capliez et Myriam Marzouki, et interprétée par de jeunes artistes de l’Opéra Studio). Comme un recueil d’histoires courtes mais musicales, ce spectacle nous emmène « des débuts de la musique baroque à la radicalité du XXe siècle ” verser une découverte ludique de l’opéra. Il croisera les oeuvres de Monteverdi, Haendel, Rameau, Mozart, Rossini, Verdi, Wagner, Puccini, Poulenc et Berberian.

Répétition de « La joueuse de flûte » © Agathe Poupeney / Opéra national du Rhin – DR

Le troisième est un ballet à la croisée de la danse contemporaine et du style baroque dont Béatrice Massin – la chorégraphe – est l’une des plus grandes spécialistes : Le joueur de flûte. Il s’adresse aux plus jeunes comme aux autres, et revisite la légende du conte éponyme, popularisée par les frères Grimm, Joueur de flûte de Hamelin. Une histoire qui n’invoque ni magie ni féerie, mais qui invite néanmoins à la rêverie, comme à la réflexion.

Alors : en avant, la musique ?


50 ans de l’Opéra national du Rhin

Journée portes ouvertes
Toutes les informations
Samedi 24 septembre à partir de 11h
A l’OnR, 19 place Broglie, Strasbourg
Entrée libre
Programme complet de la saison 2022-23 de l’OnR


*Article soutenu mais non revu par l’Opéra national du Rhin

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published.